Rapport de beta, volume quatre.

Comme chaque semaine, nous avons droit à un rapport de beta rédigé par un ou plusieurs testeurs. Expérience de jeu, critique, impression générale, c'est une occasion de découvrir un peu plus ce que nous réserve Auto Assault.
Comme chaque semaine, nous avons droit à un rapport de beta rédigé par un ou plusieurs testeurs. Expérience de jeu, critique, impression générale, c'est une occasion de découvrir un peu plus ce que nous réserve Auto Assault. Cette semaine, voici un rapport d'un testeur nommé "Humprey" :

Commençons par ce fait : les vidéos, captures d'écran, interview, etc ne rendent pas justice au jeu. L'amusement, l'excitation qu'offre Auto Assault est simplement difficile à imaginer pour celui qui n'a pas vu tourner le jeu, utiliser la souris et détruit son premier ennemi. C'est bien plus que les simples "Click and Wait" habituel des MMOG classiques de ces dernières années (ndt : système classique à la DAoC, EQ, Anarchy, WoW…). Quand ils annoncent "the fastest, most destructive MMOG", ils ne plaisantent pas. Dès le départ vous êtes capable d'aplatir, détruire, anéantir vos ennemis. C'est là où mon expérience de beta testeur a commencé, là où je vais commencer.

L'une des premières choses que j'ai fait après avoir gagné mes premiers niveaux fût d'entrer dans l'arène pour une partie de PvP. C'est terriblement amusant. La partie opposait notre équipe de quatre avec une autre équipe de quatre de faction adverse. C'était nous, Biomeks, contre eux, Humains. La bataille était nerveuse et sans pause. Vous entrez dans l'arène et combattez l'ennemi à mort. J'ai activé mes améliorations, préparé mes pouvoirs, vérifié que j'avais un aussi puissant armement et solide armure que possible sur mon châssis. J'ai foncé à pleine vitesse vers l'ennemi le plus proche. Nous nous sommes percuté de plein fouet tout en faisant cracher nos armes. Mon armement était légèrement plus puissant que le sien, et mon armure un peu plus dure à percer. Il avait quand même bien entamé ma résistance. Nous avons slalomé, dessinant des huit, en lançant nos carrosseries l'une contre l'autre dans l'espoir de faire autant de dégâts que possible. Nous dansions en essayant de maintenir notre cible au maximum dans le TacArc. Ma résistance chutait rapidement et j'étais dans le rouge. Je savais que ce serait terminé bientôt : ce type était un meilleur pilote, malgré mon armement et mon armure supérieurs, il était vraiment bon.

C'est perdu dans ces considérations que, comme dans un bon western, arrivait la cavalerie ! Les membres de mon équipe, après avoir défait les autres ennemis, s'attelaient à présent à encercler le dernier survivant humain. Bientôt il ne restait plus rien qu'un tas de débris, des pneus cramés et une carcasse brûlée de châssis.

Ca m'a fait réaliser à quel point ce jeu était riche. C'est beaucoup plus que cliquer et tirer, il faut de la tactique, du mouvement permanent, et un peu de chance aussi. Ce n'est pas un jeu soporifique, clic, clic, clic… C'est beaucoup plus !
Source : http://www.autoassault.com/recon/transmissions4.html

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Auto Assault ?

39 aiment, 26 pas.
Note moyenne : (65 évaluations | 1 critique)
5,0 / 10 - Moyen